L’atelier d’aménagement de la DDT de la Nièvre

Le département de la Nièvre propose depuis 1998 un “fonctionnement atypique” pour les Architecte et Paysagiste Conseils de l’Etat, sous la forme d’échanges entre professionnels d’une part et maîtres d’ouvrage d’autre part. Cet “atelier d’aménagement” a été imaginé par le chef du service urbanisme de la DDE, par ailleurs Architecte Urbaniste de l’Etat (Patrick Chotteau) en lien avec l’ABF et le CAUE.

L’atelier, regroupant les Architecte et Paysagiste de l’Etat, l’Architecte des Bâtiments de France, différents agents de la DDT et un architecte du CAUE se réunit une fois par mois durant deux journées pour étudier certains projets nivernais publics ou privés.

A la demande des élus, sur proposition des référents territoriaux DDT, du CAUE ou encore à l’initiative d’un architecte souhaitant discuter de son projet, les membres de l’atelier effectuent dans un premier temps une visite sur site et échangent avec les élus ou maîtres d’ouvrage de l’opération et avec les référents ou techniciens territorialement compétents pour le projet évoqué.

Une première synthèse des avis et remarques de chacun est réalisée en fin de visite sur place puis un avis écrit reprenant les propos importants et complétant éventuellement ceux-ci (croquis, schémas) est ensuite transmis au maître d’ouvrage et au maître d’oeuvre concernés.

Ces avis ne revêtent aucun caractère contraignant ou réglementaire. Il s’agit bien là d’enrichir le débat, d’améliorer le programme du projet envisagé, voire d’aider à la consultation de maître d’oeuvre obligatoire en marché public.

L’atelier dont nous marquerons cette année 2018 le 20e anniversaire reste une expérimentation locale appréciée tandis que les anciens participants (Conseils de l’Etat) regrettent de n’avoir pas vu mettre en œuvre un système similaire dans leurs départements d’affectation suivants.

Une journée de réflexion-rétrospective de ces vingt années est programmée pour fin juin. Elle sera l’occasion pour les services de l’Etat, le CAUE et des maîtres d’ouvrages, de mettre en avant un mode opératoire original initié dans un département à la “ruralité constructive”…

Commentaires fermés.